larron


larron
Larron, Fur, Latro, Trium literarum homo.
Larron de nature, Furax.
Larron qui fouille en la gibbeciere d'autruy, Manticularius.
Larron d'or, Aurifur.
Larron ordinaire de bestial, et qui ne desrobbe nombre au coup, mesmement du petit bestial, ou un cheval, ou un boeuf, Abactor animalium.
Larron de petites choses, Psicharpax, Furmicarius, Furminutarius, B.
Tenir la façon et maniere d'un larron, Speciem latronis induere.
Plus que larron, Trifur.
Tresgrand larron, Trifurcifer.
Larrons privez qui montent jusques aux chambres, faisant semblant de cercher quelque chose, Diaetarij.
Le marché aux larrons, Furinum forum.
Je crain que le larron ne desrobbe le taureau, {{o=taurreau}} Timeo furem tauro.
Contrefaire un larron, Speciem latronis induere.
Un maistre larron, Autolycus.
Larron de moutons, Abactor.
Receler un larron, Furem excipere.
Larrons trouvez saisis, ou en present meffait attaincts et convaincus, Furti manifesti conuicti, B.
Larrons financiers, Interuersores aerarij.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • larron — [ larɔ̃ ] n. m. • XIe; ladron Xe; lat. latro, onis « voleur » 1 ♦ Vx Brigand. Allus. bibl. Les deux larrons; le bon, le mauvais larron : les voleurs crucifiés en même temps que le Christ. 2 ♦ Viei …   Encyclopédie Universelle

  • larron — larron, onnesse (la ron, ro nè s ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui commet un larcin, qui dérobe furtivement. •   Quand avons nous manqué d aboyer au larron ? Témoin trois procureurs, dont icelui Citron A déchiré la robe...., RAC. Plaid. III, 3 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • larron — LARRON, [larron]esse. s. Celuy qui derobe, qui prend furtivement quelque chose. Fin larron. subtil larron. c est un larron. il est larron comme une chouette, comme une pie. c est une larronnesse. le larron a esté découvert. on a pris le larron.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • LARRON — ONNESSE. s. Celui, celle qui dérobe, qui prend furtivement quelque chose. Fin, subtil larron. C est un larron. C est une larronnesse. Le larron a été découvert. On a pris le larron. Les chiens aboient au larron. Prov. et fig., L occasion fait le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • LARRON — n. m. (Il avait un féminin, LARRONNESSE, qui n’est plus guère employé.) Celui, celle qui dérobe, qui prend furtivement quelque chose. Fin, subtil larron. Le larron a été découvert. On a pris le larron. Les chiens aboient au larron. On dit plutôt… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • larron — n. => Voleur …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Larron d'Ors — Pays d’origine France Région, ville Cambrésis Lait de vache Pâte …   Wikipédia en Français

  • Bon Larron — Le bon larron Le bon larron dit Saint Dismas Le bon larron était un bandit du temps de Jésus mentionné par l Évangile de Luc. Sa punition fut la même que celle de son comparse, le mauvais larron, et de Jésus Christ : la mort sur la croix. La …   Wikipédia en Français

  • Le Bon Larron — dit Saint Dismas Le bon larron était un bandit du temps de Jésus mentionné par l Évangile de Luc. Sa punition fut la même que celle de son comparse, le mauvais larron, et de Jésus Christ : la mort sur la croix. La tradition lui attribue le… …   Wikipédia en Français

  • Le Mauvais Larron — était un bandit du temps de Jésus mentionné par l Évangile de Luc. Sa punition fut la même que celle de son comparse, le Bon Larron, et de Jésus Christ: la mort sur la croix. Selon l Évangile de Luc, peu avant la mort du Christ et alors que les… …   Wikipédia en Français